La Musique a-t-elle été interdite par le Coran et le Prophète :



Déconstruire les discours obscures et la pensée unique !
Quelle est la vérité souvent et longtemps occultée au sujet de la musique .

  • Combien de musulmans ont été bernés ?
  • Combien ont été frustrés ?
  • Combien ont été complexés ? (à propos de la musique ...)

" C'est haram (interdit) d'écouter la musique ! La musique est l'instrument du shitan (du diable) ! celui qui écoute de la musique se verra remplir les oreilles de plomb fondu ou transformé en singe ou en porc...etc".

Au nom du Coran et du Prophète on nous imposait l'interdiction d'écouter la musique,

MAIS LA MUSIQUE A-T-ELLE ÉTÉ INTERDITE PAR LE CORAN ET LE PROPHÈTE ?

Voilà une question qui mérite une réponse claire : Aucun Verset Coranique, ni aucune parole authentique du Prophète ne l’ont interdit. Mais alors pourquoi durant toute notre vie on entend dire que la musque est interdite ?.

Parce qu'un avis juridique fondé que sur des interprétations humaines s’est imposé (dans le cadre de la pensée unique) au cours de l’histoire de la communauté musulmane pour affirmer que la musique d’une façon générale est interdite. Mais ce n’est là que des interprétations humaines faillibles, ce n'est ni Dieu, ni son Prophète qui interdisent la musique !

Sachez également que tous les prétendus Hadiths (paroles prophétiques) sur lesquels s’appuient ceux qui interdisent la musique n’ont aucun fondement, car considérés comme forgés ou faibles. Même le Hadith, le seul, rapporté par Al-Boukhari et Ibn Hibbane (considéré par certains comme authentique) est finalement classé comme faible comme vous l’entendrez dans cette vidéo.

Pour ce qui est du Coran, aucun verset, je dis bien : AUCUN VERSET ne mentionne l'interdiction de la musique. un seul dans la Sourate Loqman est interprété par certains pour déclarer qu’il s’agit de la musique, cependant il s’avère que l'interprétation n'est pas fondée, et donc rejetée par beaucoup de savants..

- Donc résumons : Dieu et son Prophète n’ont pas interdit la musique. Alors pourquoi chercher à nous imposer un avis fondé des hadiths remis en cause et sur des interprétations humaines ? ( c'est la pensée unique)

Dans nos modestes recherches concernant la question, nous avons été surpris de l'abondance des textes authentiques qui autorisent au contraire la musique et font même l'éloge de celle-ci.
On apprend qu'à l'époque du Prophète et en sa présence, pendant qu'on remplaçait la couverture du Sanctuaire sacré de la Ka'ba, toute une cérémonie était célébrée, on y chantait, on y dansait et on y jouait des instruments de musique. Tout cela, en la présence du Prophète, sans qu'Il n'interdise ces festivités.

Allez ! Une petite vidéo pour éveiller votre curiosité et aller chercher par vous-mêmes les bonnes réponses.

NB : Nous entendons par musique : les voix et les sons. Chants, mélodies et tous les instruments de musique.

       




Le: 2018-05-26 Par: MA

Soutenez-nous