Est-il interdit à la femme musulmane de sortir de chez elle ?:



" Il est interdit à la femme musulmane de sortir de chez elle".

 

Une phrase qui revient souvent dans le discours religieux et dans d'autres cercles de discussions chez certains musulmans: La femme  n'a pas le droit de sortir de chez elle.

C'est au nom du Coran qu'ils affirment ces propos, en s'appuyant notamment sur le Verset suivant:

 

وَقَرْ‌نَ فِي بُيُوتِكُنَّ

« Et demeurez dans vos foyers » (Sourate.33; Verset 33)

 

Il est vrai que certains savants musulmans dont la plupart sont anciens, et une poignée de contemporains approuvent et scandent même cette « prescription » : la musulmane doit demeurer chez elle et ne sortir qu’en cas de besoin extrême.  C’est une interprétation du Verset qu’on voudrait imposer à l’opinion, or il faut aussi le savoir :  cette argumentation trahit tout un passage coranique, d’après d’autres imminents savants, comme nous allons le découvrir.

 

Analyse du Verset.

« Et demeurez dans vos foyers ». C’est un Verset extirpée de tout un passage coranique qui parle exclusivement des femmes du Prophète.

Imaginez que nous citions ce Verset : « Malheur à ceux qui accomplissent la prière… ! »

Ce Verset existe bel et bien, et pourtant, cité seul ainsi, il contredit l'esprit même du Coran et de l'islam, puisque la prière est un des fondements de la religion. Il y a là une infidélité au texte coranique. En effet ce Verset se trouve dans la Sourate 107 ; Verset 4. Pour rester fidèle à ce Verset nous devons le remettre dans son passage complet pour comprendre le sens donné par Dieu, à savoir :

« (4) Malheur à ceux qui accomplissent la prière (5) tout en la négligeant, (6) qui sont pleins d'ostentation, (7) et refusent l'ustensile (ou l’aide) à celui qui en a besoin (qui sont avares) ».

Remis dans son passage, le Verset prend tout son sens et est en harmonie avec le message coranique. Cette Sourate mériterait toute une explication mais ce n’est pas le sujet dans cet article.

 

Revenons maintenant à notre sujet, à notre Verset initialement cité, et remettons-le dans son passage Coranique afin qu’il prenne tout son sens :

 

[33] « Ô épouses du Prophète ! Vous n’êtes pas comme toute autre femme. Si vous êtes pieuses, ne vous montrez pas trop complaisantes dans vos propos, afin de ne pas éveiller de désirs coupables dans certains cœurs malsains. Soyez décentes dans vos propos. [33] Et demeurez dans vos foyers ! N’étalez pas avec coquetterie votre beauté à la manière des femmes de l’époque préislamique ! Observez la salât ! Acquittez la zakât ! Obéissez à Dieu et à Son Prophète ! Dieu ne veut qu’éloigner de vous toute infamie, ô gens de la famille du Prophète, et vous purifier de toute souillure. [34] Ayez constamment à l’esprit les versets de Dieu et les sages préceptes qui sont récités dans vos demeures ! Dieu est Plein de bonté et parfaitement Informé ». 

(Sourate 33 ; Versets 32 à 34)

 

Voyez-vous la première partie du Verset 33 ?

« Et demeurez dans vos foyers », ce n'est qu'une partie du Verset 33. Il se trouve dans un passage cohérent et ne peut donc être isolé, car il perdrait alors tout son sens. Comme vous pouvez le constater, et il ne faut pas sortir de l'Université d'Azhar pour comprendre que ce passage s’adresse exclusivement aux épouses du Prophète, à la famille du Prophète et non à toutes les femmes comme certains le stipulent. Et Dieu met en évidence explicitement que les épouses du Prophète avaient un statut particulier pour ne pas généraliser cette prescription à toutes les femmes du monde.


Le: 2018-07-04 Par: MA

Soutenez-nous