Le Prophète aurait-Il souhaité faire prosterner la femme devant son mari ?:



·         Que dit le hadith attribué au Prophète ?


D’après Mouadh, le Prophète aurait déclaré « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant autre qu’Allah, j’aurais ordonné à la femme de se prosterner devant son époux. Par Celui qui détient l’âme de Mohammad dans Sa main, la femme n’accomplira le droit de Son Seigneur que lorsqu’elle aura accompli le droit de son époux. Et même s’il la sollicite alors qu’elle se trouve sur le bât [d’un chameau], elle ne doit pas lui refuser. » -

Rapporté par Ibn Maja, jugé bon par Al Albani !

Il est vrai que ces paroles attribuées au Prophète sont répandues dans le monde musulman, et l’on considère ce hadith authentique ou bon. Cela fait plaisir à certains pour asservir les épouses au nom de la religion. 

·         Mais ce hadith authentique et bon selon qui ?


Les célèbres traditionnistes, comme Boukhari et Mouslim l'ont rejeté avec force puisqu’il présente une énorme défaillance dans sa chaîne de transmission.

Par ailleurs ce "hadith" contredit le message même du Prophète qui appelle les hommes à la bienveillance et à la bonté à l’égard des épouses. Il évoque le terme bienveillance et non celui de l’obéissance !

De plus, si le Prophète devait faire prosterner une personne devant une autre, pourquoi ne l'a-t-Il pas dit pour l'enfant envers ses parents, puisque nous savons la place particulière qu'occupe la mère en islam par exemple ?

Puis, ce « hadith » contredit la jurisprudence 'Fiqh' musulmane. Savez-vous que dans la jurisprudence musulmane, une épouse n'a pas pour obligation d'assurer les tâches ménagères, ni à servir le repas à son mari, mais c'est à l'homme de préparer le repas et de le servir à son épouse ?

 

·         Le fameux Verset de l’autorité des hommes sur les femmes !

 

« Les hommes ont autorité sur les femmes » [Sourate An-Nisa : 34]

 

D’autres pour légitimer le Hadith ci-dessus utilisent le Verset cité plus haut, pour donner du poids à leur interprétation hasardeuse. Or celui qui lit le Verset en arabe doit se rendre compte que cette traduction : « Les hommes ont autorité sur les femmes » - est fausse et contredit l’esprit même du Coran. « Qawwam » en langue arabe n’est pas l’autoritaire mais le responsable – Être responsable de … Jadis les femmes étaient délaissées par leurs maris ; ainsi Dieu rappela à ces derniers leur responsabilité envers les épouses : de s’occuper d’elles, de les nourrir, de les vêtir et de les aider dans leurs taches familiales. Nous sommes donc loin de l’idée d’autorité ou de supériorité. Il s’agit bel et bien d’un rappel à l’ordre de la part du Très Haut à l’homme : Tu as la responsabilité de subvenir aux besoins de ton épouse.

 

·         La vie de couple en islam


La vie de couple en islam n'est pas une affaire d’obéissance ou d’asservissement, d’autorité ou de supériorité, comme certaines cultures et traditions voudraient l'imposer au nom de la religion. Mais c’est une relation fondée sur la bonté et l’affection, l’amour et la tendresse, dans la complicité et dans l’entraide mutuel afin d'affronter les épreuves de la vie à deux.

Ainsi Allah dit dans le Coran : « et Il a établi entre vous deux Amour et miséricorde » - Ce n’est ni de l’autorité ni de l’obéissance !

C’est une relation de bienveillance de l’un à l’égard de l’autre. Ainsi le Coran rappelle cela en ces termes : " et vivez en bonté avec elles...".

Ou encore ce verset : " elles sont pour vous un vêtement, et vous êtes un vêtement pour elles". 
Ici le vêtement est une parabole pour exprimer la protection et l'embellissement.

Donc l’épouse, comme l’époux ont pour rôle de s’aimer, d’être dans la bienveillance mutuelle et dans l’entraide, l’un envers l’autre.  


Le: Par: M.A

Soutenez-nous