Des origines de l'AMEA

Nous sommes souvent interpellés sur les origines et l’objet de notre association. Nous profitons de cette nouvelle interface de notre site web afin de répondre aux diverses questions, ce qui nous permettra de présenter l’AMEA en toute objectivité et toute en transparence.

L’A.M.E.A pour « Association Musulmane El Andalous » a vu le jour le 1er Novembre 2006 et siège actuellement au 4 bis place Île de France, à Saint-Chamond – Dans le Département de la Loire.

Engagée principalement dans la ville de Saint-Chamond et dans la vallée du Gier, nous sommes une association régie par la loi de 1901, apolitique & à but non lucratif. Mais l'idée de la fondation de cette association est née en Février 2006 en présence d'un ancien imam de la Mosquée de Rive de Gier dans l'objectif d'agir sur le plan culturel et citoyen afin de faire face à certaines inquiétudes que nous exposons brièvement ici. 

A l'origine de cette association, il y a donc douze années déjà, nous ressentions d’un côté des peurs et des crispations de la part de nos concitoyens à l’égard de la communauté musulmane et de l’islam en général. D’un autre côté, le repli et la revendication identitaire devenaient de plus en plus visibles chez certains musulmans.

Par ailleurs nous étions très inquiets de voir émerger certains discours et certaines lectures de l’islam dangereuses et néfastes pour la société et pour la communauté musulmane de France.

De-là est donc née l’idée de fonder une association dite « musulmane » pour défendre un islam spirituel en adéquation avec les lois de notre pays,  tout en rejetant son instrumentalisation à des fins politiques et idéologiques. De plus il devenait primordial d'oeuvrer pour la promotion de la citoyenneté et du vivre ensemble par le biais de la culture, de l’éducation et de la solidarité. C'est à Saint Chamond, en 2006, au cours Montgolfier, puis à Rue Wilson que notre Association fit ses premiers pas. 

Nous ne manquerons pas de remercier nos partenaires historiques, les plus anciens, ceux-là mêmes qui nous ont soutenus dès nos débuts : La Paroisse Saint Ennemond, le Centre Social Lavieu, le Comité des fêtes, et l’Association Aide Soutien et Partage. Sans oublier évidemment tous nos partenaires actuels et toutes les personnes qui soutiennent à ce jour le projet de notre association.


Pourquoi "El Andalous" ?

« El Andalous » désigne l'Espagne Musulmane au Moyen Age de 711 à 1492. Pendant une certaine période, l'Andalousie fut un espace de tolérance de dialogue et d'échange entre les différentes spiritualités et philosophies. A cette époque, musulmans, chrétiens, juifs et libres penseurs vivaient ensemble avec respect et dignité. Grâce à ce « vivre et faire ensemble » avec les diverses communautés et croyances ou non, toutes unies, que de grandes créations artistiques et de grandes idées philosophiques ont émergées.

Cette époque de l’Andalousie - El Andalous (en langue arabe), sans oublier les grandes figures emblématiques de cette époque comme Averroès (Ibn Rushd) étaient pour nous des arguments pour contrer certains discours incitant au communautarisme et au repli sur soi. C'est précisément cette période qui a inspiré le nom de notre association.


Le projet de l'AMEA

La promotion de la citoyenneté fait partie de nos préoccupations. Elle se traduit par diverses rencontres dans le cadre du dialogue et de l’échange avec nos concitoyens, mais aussi à travers diverses actions concrètes sur le terrain.

Expliquer la laïcité et les principes des droits de l'Homme et du Citoyen, visiter les lieux symboles de la République entre autres sont des actions pédagogiques proposées à notre public pour les sensibiliser à la citoyenneté. Ainsi des jeunes et des adultes inscrits dans notre structure ont pu dans ce cadre visiter l'Assemblée Nationale, Le Sénat, La Région, ainsi que la Mairie de Saint Chamond.

Nous sommes également attachés au développement du partenariat avec diverses structures associatives locales de tous horizons afin de sortir de la logique communautaire à la logique citoyenne, et c’est ainsi que nous contribuons au « vivre ensemble » en agissant ensemble.

Parmi ses principaux objectifs c’est d'informer sur la définition, la perception et la place de l'islam, au sein de notre société française. A ce titre, l'AMEA dénonce toute instrumentalisation de la religion musulmane à des fins politiques et idéologiques. Elle appelle à une définition de l'islam comme spiritualité qui a toute sa place dans notre pays, en adéquation avec les règles laïques et républicaines.

Nous optons pour une lecture humaniste et universelle de l’islam, mettant en valeur la dignité humaine, la coexistence et la paix entre les peuples et les individus. Une spiritualité dont le message appelle à la fraternité et à la solidarité citoyenne, mais aussi un discours emprunt d’Amour et de bonté, de conciliation et d’unité.

Nous avons pour notre part l'intime conviction que c'est par le biais de la culture et de la solidarité que nous pouvons construire des ponts entre les individus et de détruire les murs des préjugés et des peurs qui nous séparent les uns des autres.

La culture favorise l'ouverture d'esprit, la tolérance et créait des espaces de dialogues et d'échanges, et cela renforce le respect de l'autre dans sa différence. Elle est aussi un rempart contre diverses formes de violence et du repli sur soi, à une époque où les communautarismes et les revendications identitaires se font de plus en plus ressentir.

Quant à la solidarité, c’est d’abord une valeur humaine, mais aussi citoyenne et spirituelle à laquelle l'AMEA est profondément attachée. Une solidarité universelle qui ne tient compte ni des origines, ni des croyances, car la pauvreté n’a ni couleur, ni frontières, ni religion. La solidarité est un vaste champ d'action, Ainsi occupe-elle une priorité majeure dans notre projet.

L'AMEA se fixe également comme priorité de concentrer une part importante de ses efforts sur la jeunesse. Notre structure accueille un grand nombre d’enfants et d’adolescents dans le cadre de l’enseignement de la langue arabe avec une grande partie consacrée au civisme. Tout un programme pédagogique est élaboré et peaufiné au fil du temps par notre équipe afin de soutenir activement les parents dans l’éducation des enfants.

La perte des valeurs et des repères chez certains jeunes de confession musulmane en particulier, ont poussé certains au repli identitaire, d'autres vivent en marge de la société, alors que d'autres sombrent dans le radicalisme religieux. Nous considérons aussi que la promotion de la réussite à l'école d’une part, et l'accès à la culture pour ces jeunes sont des moyens d'éviter leur marginalisation, voir même leur manipulation, et constituent un levier d'intégration dans la société.

C'est pourquoi l'AMEA s’investit pleinement à contribuer aux cotés des parents dans l’éducation des jeunes.


Charte de l'AMEA

- Notre indépendance

L’AMEA est apolitique et à but non lucratif. C’est une association culturelle saint chamonaise, libre et indépendante, sous aucune influence d’une quelconque instance ou mouvance locale, nationale ou étrangère. Elle peut conclure des partenariats avec d'autres structures dans le cadre d'actions citoyennes ciblées qui visent l’intérêt général.. 

- Nos locaux

Les locaux que nous occupons actuellement sont mis à notre disposition par la mairie de Saint Chamond, avec qui nous avons signé une convention.  Il constitue le siège social de l’AMEA ainsi qu'un lieu d’accueil respectueux du principe laïque, c'est aussi un espace de dialogue et d'échange où sont organisées diverses activités, ouvert à tout public sans aucune distinction d’origine ou de croyance. 


- Notre financement


Le financement de l'AMEA provient exclusivement des adhésions, des dons de ses membres, et de diverses prestations. Elle perçoit occasionnellement des subventions de la part de certains pouvoirs publics pour des actions citoyennes ciblées.


- Notre cadre de fonctionnement


Comme toute association régie pat la loi 1901, notre structure est composée d'une Assemblée Générale des adhérents qui élit un Conseil d'Administration qui lui-même désigne le président. Cependant, l'AMEA distingue deux cadres: 

1. Le cadre administratif géré par le président avec son bureau.

2. Le cadre général (activités) de l'AMEA géré par le coordinateur avec l'équipe des bénévoles. 


Une règle: l’exigence structurelle et administrative ne doit aucunement perturber le cadre général de l'AMEA qui se veut convivial, fraternel et familial. 


 

- Les 15 principes fondateurs de l'AMEA


  1. Pour une éthique fondée sur: l'humilité, le respect, l'honnêteté, la reconnaissance, l'esprit d'ouverture, la solidarité, la générosité et l'hospitalité.
  2. Le respect des origines, des croyances et des pratiques de chaque membre de notre association.
  3. Notre attachement aux valeurs républicaines et à notre citoyenneté française 
  4. La priorité donnée à la profondeur spirituelle musulmane et à ses valeurs humaines
  5. L'adoption d'une lecture universelle de l'islam en adéquation avec notre contexte français
  6. L'encouragement au partenariat avec des structures de divers horizons dans le cadre citoyen
  7. L'obligation de la mixité sociale dans notre structure et dans toutes nos actions
  8. Le respect de la diversité, de la liberté d'opinion, de la démocratie et de la laïcité
  9. Le refus de l’intransigeance, de l’extrémisme et du racisme
  10. L'interdiction du prosélytisme et de la revendication identitaire et communautaire.
  11. La condamnation ainsi que le rejet de toute forme de violence et haine de l'autre.
  12. Le "vivre-ensemble" et le " Faire-ensemble" s'imposent d'abord au sein de notre association
  13. La mise en valeur des membres les plus investis et les plus actifs dans l'Association. 
  14. La préservation du cadre fraternel, familial et convivial au sein de l'Association
  15. La promotion de la réussite scolaire chez les jeunes, et la réussite professionnelle chez les adultes.


Soutenez-nous