Le Prophète Mohammed - chapitre 3 Abraham mène une partie de sa descendance dans la cité de Bekka:



Alors que dans le royaume de Saba’, nous assistons à l’effondrement du barrage de Ma’rib qui  dévaste le pays provoquant l’exode des tributs arabes vers le désert de l’Arabie, un grand Prophète mène son prêche dans le Nord, d’abord à Babylone, puis en Palestine avec un passage en Égypte : c’est Khaliloullah Ibrahim (Abraham, l’ami intime d’Allah).

Abraham qui était marié à Sarah espérait en Dieu une descendance, il sera attristé d’apprendre que son épouse était stérile et ne pouvait engendrer. Voyant le chagrin d’Abraham privé de descendance, Sarah demanda à Abraham de prendre pour épouse sa servante Hager (Agar). Abraham l’épousa et eut de celle-ci son unique enfant Ismaïl (Ismaël). Il éprouvait alors un grand amour pour cette épouse qui lui donna un garçon, mais cela provoquera une certaine jalousie chez Sarah qui ne supportait plus la proximité de Hager. Allah révéla à Abraham de prendre Hager et son fils Ismaël pour les déposer dans la vallée déserte de Bekka. Acceptant le décret, le Prophète s’exécutât à l’ordre de Dieu et entreprit le voyage de Palestine à Bekka.  Au même moment, la tribu de Jourhoum arrivait dans cette même région. Ainsi Allah coordonne la vie de chacun.

Al Boukhari nous rapporte selon Ibn Abbas :

« Abraham amena sa femme Hager et son fils Ismaïl, alors nourrisson, et les installa près de la Maison, à l’emplacement de Zamzam*, dans la plus haute partie de la mosquée. Ce fut une époque ou personne ne vivait à La Mecque totalement dépourvue d’eau et de végétation. Abraham les laissa là et leur donna un sac rempli de dattes et une outre contenant de l’eau. Et puis il rebroussa chemin.

La mère d’Ismaïl le suivit en lui disant : ô Ibrahim ! Tu vas nous laisser dans cette vallée inhabitée où il n’y a rien ? Elle lui répéta cette phrase plusieurs fois, mais il ne se retourna pas…

Et enfin elle lui dit : « est-ce Allah qui t’a donné l’ordre d’agir ainsi ? »

« Oui » répondit-il.

Elle reprit : « Va ! Car Il ne nous abandonnera pas ».

Elle retourna tandis qu’Abraham s’éloignait. Quand il arriva à Thaniyya, endroit à partir duquel, sa famille ne pouvait plus l’apercevoir, il se retourna vers la Maison et pria Allah en ces termes les mains levées vers le ciel :

« Ô notre Seigneur, j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta maison sacrée, - ô notre Seigneur - afin qu'ils accomplissent la Salat. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d'une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants ? » (Sourate 14 ; verset 37)

 

Ce hadith mérite une explication car il renferme de nombreux enseignements, cependant retenons seulement cette confiance de la part d’Abraham et de Hager en Dieu. Quel homme pourrait-il accepter une telle épreuve ? Quelle femme pourrait-elle accepter un tel sacrifice ? n’est-ce pas là une preuve d’Amour immense pour Dieu et une foi profonde en Lui ?

Mais tous les deux savaient pertinemment qu’Allah allait les aider dans cette épreuve et chacun serait récompensé. Abraham aura plus tard un autre garçon avec Sarah appelé Ishak (Isaac) et ainsi Il deviendra le père des Prophètes vénéré par les trois grandes religions monothéistes. Pour ce qui est de Hager. Lire la suite...


Le: 2018-05-22 Par: MA

Soutenez-nous