Ar-Rahma - La Miséricorde en islam - الرحمة:



Traduction : on traduit souvent Ar-rahma - الرحمة - par le mot Miséricorde en français. C’est un ensemble de sentiments qui expriment l’amour, l’affection, la compassion et la bonté. Ar-rahma réside dans le cœur et doit se traduire par les actes afin que celle-ci soit répandue sur terre. La miséricorde et la haine ne peuvent cohabiter dans un même cœur. 

La Miséricorde vient de Dieu. Il est Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Sa Miséricorde enveloppe toutes choses.

Lorsqu'Allah dans son immense Sagesse créa ce monde, Il le créa avec miséricorde et mentionna dans le rappel (Livre Explicite) « Ma Miséricorde devance ma Colère ». Ceci est rapporté dans le Hadith suivant : 

Abou Hurayra a dit :
" L'Envoyé d'Allah a dit : Lorsque Allah eut terminé l'œuvre de la Création, II écrivit sur son Livre, qui se trouve par-devers Lui, au-dessus du Trône : "Certes, Ma miséricorde l'emporte sur Ma colère!".(Rapporté par Mouslim)

Un autre hadith du Prophète nous révèle également ceci :

Abou Hurayra a dit:
"J’ai entendu l'Envoyé d'Allah dire: "Allah a fait que la miséricorde soit formée de cent parties dont Il garda quatre-vingt-dix-neuf par-devers Lui, et envoya une seule partie sur la terre. C'est grâce à cette partie que tous les êtres sont animés d'un sentiment de bonté les uns envers les autres si bien que la bête de somme écarte son sabot de son petit dans la crainte de le blesser". (Rapporté par Mouslim)

Un jour, Le Prophète, paix et salut sur Lui essaya de traduire la Miséricorde de Dieu aux compagnons en donnant l’image suivante :

Omar ibn Al-khattâb a dit:
" On amena au Prophète des captifs de guerre parmi lesquels se trouvait une femme en train de chercher un nourrisson captif. Quand elle le trouva, elle le pressa contre sa poitrine et l'allaita. Alors le Prophète nous dit: "Pensez-vous que cette femme pourra jeter son enfant dans le Feu ?". - "Non, répondîmes-nous, elle ne l'y jettera certainement jamais tant qu'elle aura le pouvoir de ne pas l'y jeter". Le Prophète dit alors: "Certes Allah est encore plus Miséricordieux envers Ses Serviteurs que cette femme envers son enfant".

Un autre hadith de notre Prophète nous décrit une autre facette de cette Miséricorde divine :

D’après Abou Houraïra, l'Envoyé d'Allah a dit:

" Un homme n'a jamais fait aucune œuvre pie dit aux siens: "Quand je mourrai, brûlez mon corps et répandez la moitié de mes cendres sur la terre, et l’autre moitié dans la mer". - "Par Allah, ajoute le Prophète, si Allah le veut, Il peut lui infliger le châtiment le plus terrible qu'Il ait jamais infligé à personne au monde". Quand cet homme meurt, les siens réalisèrent sa demande. Mais, Allah donna ordre à la mer de réunir les éléments qu'elle avait reçus et enjoignit à la terre d'en faire autant pour ce qu'elle avait reçu. Une fois l'homme ressuscité, Allah lui dit: "Pourquoi as-tu agi ainsi?". - "A cause de la crainte que Tu m'inspirais, répondit-il; Tu le sais mieux que personne". Allah alors lui pardonna".(Hadith dans le Sahîh de Mouslim)

Ou encore cet autre hadith, d’après Abou Sa`îd Al-Khoudrî, le Prophète a dit:

"Jadis, il y avait un homme qu'Allah a doté de richesse et d'enfants. Quand il fut à l'article de la mort, il dit à ses enfants: "Faites ce que je vous ordonne ou bien j'attribuerai mon legs à d'autres héritiers. Quand je serai mort, brûlez-moi, broyez mon cadavre et, laissez le vent répandre mes cendres, puisque je n'ai fait aucun bien et Allah est certes Capable de me châtier pleinement". Les enfants s'étant conformés à cette recommandation, pourtant Allah rassembla les cendres de cet homme et lui dit: "Qui t'a poussé à agir ainsi?". - "La crainte que Tu m'inspirais", répliqua l'homme. Seule cette parole put le racheter".(Rapporté par Mouslim)

 Ainsi le croyant doit implorer la Miséricorde de Dieu à tout moment de la journée. Ne jamais penser que c’est simplement par nos actes de dévotion que nous méritons notre salut dans ce monde et dans l’autre, mais et surtout par La Miséricorde de Dieu. A ce propos, le Prophète nous rappelle cette vérité dans l’un de ses hadiths : « Ce n’est pas par vos actes que vous entrerez au paradis, mais par la Miséricorde de Dieu. »

Si nous jetons un coup d’œil sur le Coran, nous pouvons découvrir ce qui suit :

Notre monde a été crée avec la Miséricorde d’Allah, cela signifie : avec amour, compassion et bonté pour toutes les créatures. La Miséricorde d’Allah est bien plus grande que son châtiment et sa colère. Des centaines de versets et de Hadiths nous rappellent la Miséricorde.

Allah est Miséricorde et Il aime ceux qui éprouvent de la miséricorde pour ses créatures, toutes ses créatures, même la fourmi qui rampe sur le sol.

Le Prophète Nous recommande une sounna (tradition) d'une très haute importance et dit :

« Ayez de la miséricorde pour ceux qui sont sur terre, Celui qui est au ciel vous fera miséricorde. »

La particularité du Prophète Mohammed, notre modèle à suivre est évoquée dans le Coran où Allah dit:

« C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux ! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d'Allah).  »(Sourate 3 ; verset 159)

Tous les prophètes de Dieu furent envoyés avec cette miséricorde aux gens, et Allah dit de Moïse par exemple:

" Puis Nous avons donné à Moïse le Livre complet en récompense pour le bien qu'il avait fait, et comme un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde. Peut-être croiraient-ils en leur rencontre avec leur seigneur (au jour du Jugement dernier)."(Sourate 6 ; verset 154)

Pour conclure, nous rappelons seulement qu’à la lumière du Coran et des hadiths du Prophète, la miséricorde est l’un des fondements le plus important après l’Unicité de Dieu qui constitue la foi musulmane. Les versets et les Hadiths abondent dans ce sens.

La question est de savoir si cette miséricorde (Rahma) est présente chez les musulmans en général ?

Est-elle ressentie dans notre société, dans nos quartiers, dans notre voisinage, dans nos familles, et dans nos foyers ?


Le: 2018-05-14 Par: MA

Soutenez-nous