Le terrorisme est l'expression de la haine et non de la foi:



Le terrorisme est l'expression de la haine et non de la foi.

Aujourd'hui nous avons été interpellés sur les récents attentats, et un débat s'est instauré avec de riches échanges. C'était une occasion d'expliquer la position de l'amea face à la barbarie qui secoue notre pays, et d'exposer notre opinion sur le thème:

Le terrorisme n'a jamais eu de religion, cependant il l'utilise pour assouvir ses penchants criminels et son idéologie obscure. Ces jeunes détraqués et leurs suppôts agissant au nom d'une religion ne respectent en réalité ni foi ni loi. La réalité de ces criminels aux instincts barbares est qu’ils ont perdu leur humanité.

Un jour le Prophète de l’islam s’adressant à l’un de ses compagnons dit selon une version : « … Et tu verras venir des personnes d’apparence humaine, mais avec des cœurs de démons… » - dans le sens : des êtres humains sans humanité, habités par des passions diaboliques et criminelles.

C’est une logique simpliste de suspecter chaque musulman de terroriste. Non ! Car la très grande majorité des musulmans en France n’aspirent qu’à la paix, et dans le monde ils sont les premières victimes de ce terrorisme dit « islamiste ». Ces jeunes détraqués n’ont rien de religieux exceptée une fausse apparence qu’ils se donnent pour légitimer leurs barbaries ; ils ne sont animés par aucune spiritualité si ce n’est la haine de la société, et la haine de l’autre car diffèrent.

Que l’on soit juif, chrétien, musulman ou athée, nous sommes d’abord et avant tout des Êtres Humains avec des valeurs universelles que nous partageons tous. Celui qui perd son humanité est enclin au mal et au crime, quelle que soit sa croyance ou son origine.

Le bouddhiste est de nature pacifiste, pourtant en Birmanie un moine détraqué utilise cette belle philosophie pour exterminer toute une communauté afin d’assouvir ses instincts racistes et criminels. Or nous avons la ferme conviction que le bouddhisme est innocent de ces agissements. Tout comme ces jeunes musulmans aveuglés par leur haine de la société et de tout ce qui est diffèrent d’eux ; ils agissent au nom de la religion, mais l’islam est innocent de leurs crimes.

Religion et terrorisme sont diamétralement opposés, l’une œuvre pour la vie et la paix, l’autre œuvre pour la mort et la destruction. Et même si certains cherchent à nous faire croire que l’islam est source de violence, nous répondons qu’ils ignorent profondément cette religion. Cependant il est vrai que toute religion instrumentalisée à des fins politiques, économiques ou idéologiques peut créer des monstres, mais à qui la faute ?

La responsabilité des autorités religieuses musulmanes est de condamner les discours haineux faisant l’apologie de la violence. Les musulmans de France ont pour devoir également de dénoncer avec force tous ces crimes, de ne pas répondre aux provocations et d'œuvrer pour la paix, la conciliation, la fraternité, l’unité et la solidarité dans notre pays.


Le: 2018-04-28 Par: MA

Soutenez-nous